Espace Presse

Contact :   Presse@troupe-lyrique.com


zibeline Nouvelle Véronique 2014

La Marseillaise - Juillet 2015 (Traviata ne mourra pas!)

Le Baryton James Han fait un Germont encore un peu vert, mais le timbre est beau : un nom à suivre ! Emilie Cavallo et Marie Pons sont très prometteuses. Inénarrables dans le duo du pays du sourire, Gilen Goichoechea et Angelo Citriniti ont une vis comica irrésistible et des voix très affirmées. Valérie Florac tient la partition du piano d'une main ferme et inspirée, soutenue par le violoncelle de Jean-Yves Poirier, et de la flûte de Danilo De Luca.
La Troupe Lyrique Méditerranéenne se veut une structure d'intégration professionnelle. Elle tente de reconstituer l'esprit de Troupe disparu des théâtres lyriques français. Voilà donc une bonne opportunité pour le public curieux de s'initier à la magie de l'opéra et de découvrir de jeunes artistes dont on espère encore entendre parler.



Traviata ne mourra pas !, Destimed.fr, Juillet 2015

Traviata mourra, il en a décidé ainsi dans son opéra, mais Violetta, l’humaine cantatrice, vivra… Pour accompagner les rebondissements de l’intrigue, la musique est signée Verdi, bien entendu, mais aussi Lehar, Hahn, Offenbach avec des moments très contemporains, toujours bien intégrés, composés par Christophe Franco. Un vrai exercice de style(s) pour les interprètes et une musique délivrée par la flûte de Danilo De Luca, le violoncelle de Jean-Yves Poirier et le piano de Valérie Florac qui, en jouant Verdi, arrive presque à nous faire oublier qu’il n’y a pas d’orchestre tant son jeu est ample, vivant et coloré. Verdi avait du génie, certes, mais la pianiste a du talent, c’est indéniable.
Sur la scène, la troupe s’amuse pendant deux bonnes heures. A commencer par les impayables Gilen Goicoechea, Mercutio et Angelo Citriniti, Roméo. Comédiens hors-pair, il ont leur place, à coup sûr, dans toute opérette comique.
Un grand coup de cœur, ensuite, pour le Germont de Jeong Hyun « James » Han. Quel beau baryton, ligne de chant parfaite et émotion garantie, qui nous tire les frissons. ...  LIRE LA SUITE 

Traviata ne mourra pas! Cabriès

zibeline Nouvelle Véronique 2014

La Marseillaise - Mars 2015 (Orphée aux Enfer)

La Troupe méditerranéenne en tournée : jeune, dynamique et drôle. 
Depuis feu le Cnipal, on pouvait s’inquiéter de l’absence de structures permettant aux jeunes chanteurs lyriques de la région d’entrer dans la vie professionnelle. C’était sans compter avec La Troupe lyrique méditerranéenne. Cette bande de joyeux drilles, emmenée par le chanteur Mikhael Piccone (il était de la création de Colomba à l’Opéra de Marseille), présentait samedi à la Maison de Arts de Cabriès.
Foutraque et rigolo, diablement enlevée et surtout bien chantée, cette version pour piano, un violoncelle et une flûte permet à la quinzaine de jeunes artistes de déployer tout leur talent. Il est donc difficile d’extraire tel ou tel nom d’un ensemble dont la cohésion semble de toute évidence être le maître mot. 
On sent sur la petite scène de la Maison des Arts une envie irrésistible de se donner corps et voix avec la gourmandise de la jeunesse. Le piano de Valérie Florac cache tout un orchestre dans son clavier. On ne s’ennuie pas une seconde.


Orphée aux Enfers, Destimed.fr, Mars 2015

Ils sont jeunes, ils sont beaux et ils chantent bien… 
C’est la version pour piano, flûte et violoncelle qui était au programme et il convient, d’ores et déjà de dire et d’écrire tout le bien que l’on pense de Valérie Florac, la directrice musicale au piano, du flûtiste Danilo De Luca et du violoncelliste Jean-Yves Poirier. Une sacrée performance des trois musiciens d’autant plus qu’ils sont parfois associés à la mise en scène… Et il faut les tenir, les deux heures et des poussières de spectacle.
Alors, que toutes et tous sachent qu’ils ont donné du bonheur, avec talent, tout au long de ces représentations et que c’est là l’essentiel. Qu’ils sachent aussi que nous les retrouverons avec plaisir en juin prochain pour « Traviata ne mourra pas ! », une nouvelle création. Longue vie, donc, à la Troupe Lyrique Méditerranéenne qui, avec la disparition du CNIPAL cette saison, est une structure indispensable pour mettre le pied de jeunes artistes lyriques à l’étrier et faciliter leur approche de la vie professionnelle. Mais, sans les moyens qu’avait le Centre d’insertion.

Nouvelle Véronique Cabriès

zibeline Nouvelle Véronique 2014

JournalZibeline.fr, Nov 2014 (Spectacle La Nouvelle Véronique)

Le 16 novembre, la petite salle du Théâtre du Lacydon surplombant le Vieux-Port est archi-pleine pour assister à une nouvelle représentation de la Troupe Lyrique Méditerranéenne. Les jeunes chanteurs y donnent un classique de l’opérette, Véronique de Messager, alors qu’à la même heure, sur la Canebière et la grande scène de l’Odéon, ou joue Passionnément, autre succès du compositeur français. Comme quoi l’opérette qu’on dit « moribonde » a encore de beaux jours devant elle ! D’autant que la jeune troupe marseillaise, dirigée par le baryton Mikhael Piccone, met le paquet pour revisiter les ouvrages, en modernisant des aspects qui peuvent paraître aujourd’hui désuets, retravaillant les livrets, tout en conservant respectueusement la musique dans son intégralité.



Cabriès - La Nouvelle Véronique, Benito Pelegrin, Nov 2014

Belle et bonne idée : créer une troupe d’artistes du cru et leur donner la possibilité de s’exprimer sur scène, en troupe. Belle et bonne troupe que celle de ces jeunes et beaux chanteurs menés tambour battant par le dynamique et enthousiaste Mikhael Piccone qui signe mise en scène et part de l’adaptation avec ses complices Gwennaelle Seiferer et Marion Gregori. Le résultat : un spectacle réjouissant, plein d’allant et de talent à partir d’une œuvre dont la musique résiste encore au temps, au moins deux airs, mais dont le texte est passablement vieillot.

Nouvelle Véronique Cabriès

ClassiqueNews.com 2014

ClassiqueNews.com, Mai 2014 (Spectacle Les Mousquetaires au couvent (Ou Presque...)

Par la veine et la verve piquante de Mikhael Piccone, avec la complicité de Marion Gregori, et de Gwennaelle Seiferer qui signe une inventive scénographie, le vieux livret nous est délivré dans une savoureuse version coquine et cocasse dans un spectacle sans un temps mort, succulent, truculent, pétillant, pétulant, pétaradant.

Une réussite de cette belle troupe : tous jeunes, tous beaux, tous bons chanteurs et bons acteurs. Que demander de plus ? Que l’on aide généreusement cette talentueuse Troupe lyrique méditerranéenne qui, de riens de bric et de broc font quelque chose qui fonctionne pour notre plaisir.
Spectacle dédié avec gratitude et émotion au maître et ami, professeur au Conservatoire, Jean-Marie Sevolker, qui a dû être fier de ses disciples.


Lorgues - L'Heure Exquise, Opérette Magazine, Mai 2014

La Troupe Lyrique Méditerranéenne a été invitée par la commune de Lorgues pour se produire dans le spectacle l'Heure Exquise. Loin du cliché du vieille opéra classique, la création de cette Troupe redonne à l'Opéra et l'opérette ses lettres de noblesse avec une mise en scène moderne mise au goût du jour, un brin décalée et humoristique.

Rappelons que la TLM, qui a pour parrain le regretté Jean-Marie Sevolker, a été créée en 2012 par Mikhael Piccone et Annabelle Sodi-Thibault. Prenant le pari de renouer avec la tradition des troupes lyriques françaises quasiment disparues de nos jours, elle produit des spectacles variés et de qualité ... et cette Heure, exquise, nous a bien grisés!
Presse Opérette Magazine Lorgues

Article Web Zibeline Des voix qui montent 2013

Des voix qui montent, Journal Zibeline.fr, Octobre 2013    (Spectacle PaNiK à L'OpéRa)

Un spectacle de qualité offrant un accès facile et ludique à l’Opéra… qui mérite de tourner!
Leur dernier opus « Panik à l’Opéra » représenté au Théâtre du Lacydon les 21 et 22 septembre part d’une idée féérique. Le Feu (Ravel par Emilie Bernou) prend dans la bibliothèque de l’Opéra de Marseille et de nombreux personnages lyriques fuient leur partition pour errer dans les rues de la ville. Une jeune chanteuse apprentie-carmencita (Catherine Bourgeois) se charge de les retrouver, affronte des situations souvent loufoques ou fantastiques. C’est un feu d’artifices d’airs qui filent des célèbres Habanera ou Couplets d’Escamillo, aux vocalises aériennes d’Olympia et Lakmé (Fabienne Hua), « Duo des chats »(Annabelle Sodi-Thibault & Alice Buro), Quintettes virtuoses, jusqu’au « Boum » d’opérette ou ses douceurs viennoises… L’amour n’y est pas absent bien sûr, avec Roméo ( Guilhem Chalbos ) et Juliette(Stéphanie Portelli)…

La quinzaine de chanteurs et acteurs, mise en scène par le baryton Mikhael Piccone et Marion Grégory, se tire avec charme et adresse de partitions qui ne souffrent ni l’amateurisme, ni l’approximation, quand toute l’équipe qui l’entoure, de la pianiste Valérie Florac aux cinq costumières, la décoratrice (Gwennaelle Seiferer), effectue un beau travail.

Au bonheur d'Orphée, Journal Zibeline.fr, Avril 2013

L'oeuvre d'Offenbach revisitée par La Troupe Lyrique Méditerranéenne, au Théâtre Lacydon.
Un grand Offenbach, épicé et dynamité par cette belle jeunesse chantante, résolue et talentueuse. À ce jeu, l’équipe réunie sous la houlette de Mikhael Piccone, maître des Dieux barytonant, hilarant dans sa métamorphose ovidienne et déjantée en mouche dragueuse de nymphe-prête-à-craquer, s’en donne à c(h)oeur joie !

Emilie Bernou campe une Eurydice au rayonnement vocal épatant, Guilhem Chalbos est un maître des Enfers à la stature scénique brillante. On a aimé aussi la dimension poétique (originale !) donnée au personnage de L’Opinion publique (Catherine Bourgeois), espèce de clown blanc en robe-magazine, Mary Poppins surmontée d’un parapluie «oculaire», comme le piano orchestral de Valérie Florac qui s’enrichit de flûte (Mina Ghobrial), violon (Fanny Levisse) et violoncelle (Lucie Gockel) dans les airs ou le Galop infernal !
Article Web Zibeline Bonheur d'Orphée 2013

Interview Radio Galère 88.4, Marseille, 29 Octobre 2012



Jeunes et "Bô", Journal Zibeline.fr, Janvier 2013            (Spectacle La Perichole de Jacques Offenbach)

En préambule à l’opérette, Jean-Marie Sevolker a précisé non sans humour, à propos de la Troupe Lyrique Méditerranéenne dont il est le parrain marseillais : «ils sont jeunes… et ils sont bô !». Sous-entendrait-il que ce n’est pas toujours le cas, dans un répertoire où, sur scène, l’âge des chanteurs a parfois tendance à se rapprocher de celui du… public ?
De surcroît, afin «de renouveler l’image de l’art lyrique», Mikhaël Piccone veut afficher des mises en scène «fraîches et actuelles». Ce fut le cas le 16 décembre dernier au Théâtre du Lacydon.

Sur scène, les trois principaux rôles, soutenus par un chœur nourri, sont à la hauteur de l’ouvrage. Mikhaël Piccone en vice-roi déjanté, intrigue sous divers postiches, tour à tour béatement amoureux, jaloux, puis magnanime, quand Pauline Triquet, belle nature, incarne la sensuelle «Chanteuse des rues» qui tire les fils de l’intrigue : de la «lettre», pastiche de l’abbé Prévost, à la «griserie» attendue… jusqu’à l’émouvant «aveu». C’est toutefois Guilhem Chalbos qui l’emporte à l’applaudimètre. De fait, le jeune ténor crève la scène grâce à son aisance scénique, une souplesse féline et un sens spontané du comique magnifiant le personnage tendre et drôle de Piquillo.
Article Web Zibeline Jeune et Bô 2013

Article Presse Heure Exquise Marseille 2012

L'Heure Exquise au Panier - Théâtre Lacydon, Marseille, 21 Octobre 2012

Le 21 octobre sera la seule représentation à Marseille après plusieurs en région PACA. Aussi il ne faut pas hésiter à réserver ses places pour deux heures de spectacle endiablé.

« Avec passion, dynamisme, et professionnalisme, ces jeunes chanteurs sont arrivés à monter un spectacle d'une très grande qualité à ne pas rater.  »

L'Heure Exquise, qui est une leur création, est florilège d'airs d'opéras et d'opérettes, regroupés dans une histoire écrite par Mikhael Piccone.
Les airs s’enchaînent à un rythme endiablé, entrecoupés de dialogues hilarants au grand amusement du public.

Le public a passé bien plus qu'une Heure Exquise, St-Chamas, 26 septembre 2012

C'est sous les applaudissements que les artistes de la Troupe Lyrique Méditerranéenne ont salué le public.

« Loin du cliché du vieil opéra classique, l'Heure Exquise revue et corrigée par Mikhael Piccone, baryton dans la troupe, a fait un triomphe. Un florilège exceptionnel d'airs d'opéras et d'opérettes à la mise en scène décalée voire déjantée.  »

En invitant la Troupe Lyrique Méditerranéenne, Thomas Dunan créateur du festival évoé a une nouvelle fois réussi son pari, promouvoir la culture autre que la variété.

La régie, tenue par Jonathan Pichou, a créé un superbe jeu de lumières au Théâtre de St-Chamas, ce qui a  embelli ce merveilleux spectacle.
Article Presse 2 Heure Exquise St-Chamas 2012

Article Web Zibeline La Belle Equipe 2012

La Belle Equipe, Journal Zibeline.fr, 26 septembre 2012

Avec « L’Heure exquise » (spectacle créé dans le Gard cet été), la Troupe Lyrique Méditerranéenne livre son premier opus : une réussite ! A Saint-Chamas, le 23 septembre, c’est la jeunesse lyrique de la région, fleuron du chant local (issu pour beaucoup du conservatoire de Marseille) qu’on entend. Les voix sont chatoyantes, s’échelonnent sur tous les registres, du baryton-basse au soprano léger ; l’art du chant, le jeu d’acteurs affichent une belle maturité. On ne lésine pas : une quinzaine d’artistes occupent le plateau ! Tous sont mus « par l’envie de faire quelque chose ensemble, sans que personne ne tire la couverture à lui » affirme Mikhael Piccone, baryton qui s’est également chargé de mettre en scène la belle équipe. C’est enlevé, fantaisiste, décalé, comme lorsque deux divas hystériques livrent un combat de boxe arbitré par un curé en soutane, ou qu’une flûte/beatbox détourne la « Fée dragée » de Tchaïkovski en danse de boite de nuit… Au clavier Valérie Florac, imperturbable, joue la femme-orchestre et surveille des doigts son petit monde.

On attend les prochains spectacles d’une saison ambitieuse, puisque la troupe jouera La Périchole (décembre 2012), Manon (avril 2013) et Orphée aux enfers (juin 2013). C’est que la T.L.M. ne s’en tient pas là : elle « prend le pari de renouer avec la tradition des troupes lyriques françaises, quasiment disparues de nos jours, dans le but de produire des spectacles lyriques (en français), variés et de qualité ». On aime ça !

La Troupe Lyrique Méditerranéenne propose "Une Heure Exquise", St-Chamas, 21 septembre 2012

Thomas Dunan, directeur du Festival Évoé, propose une nouvelle programmation artistique avec la Troupe Lyrique Méditerranéenne. Cette nouvelle troupe créée en 2012 suite à la rencontre de Mikhael Piccone, Valérie Florac et Annabelle Sodi-Thibault, a pris le pari de renouer avec la tradition des troupes françaises lyriques, quasiment disparues de nos jours.

« Nous voulons casser les clichés du vieil opéra classique. Redonner à l'opéra et l’opérette ses lettres de noblesse avec une mise en scène moderne, mise au goût du jour, un brin décalé et humoristique qui ne manquera pas de séduire aussi bien les jeunes que les anciens »

Les mélomanes d'opéra pourront se régaler de grands airs, la Valse de Juliette, l'Air des Bijoux, le Duo de Fleurs, le Libiam ...
Tous les artistes sont de jeunes talents lauréats de concours internationaux  finalistes de concours, diplômés des conservatoires de la région ...
Article Presse Heure Exquise St-Chamas 2012

Article Presse Shoes Party Carmen Steffens 2012

Présentation de la Troupe chez notre Partenaire Carmen Steffens, Marseille, 20 septembre 2012

Pour les deux ans de la boutique, Carmen Steffens a fait sa "shoes Party" en compagnie de la Troupe Lyrique Méditerranéenne. Des invités de prestige ont fait le déplacement comme les actrices Cécilia Homus et Fabienne Carat, ambassadrice de la marque.

Piano à queue et Troupe Lyrique Méditerranéenne, la boutique s'est transformée en cocon musical.

À cette occasion, La TLM a donné des extraits de son spectacle "L'Heure Exquise".